À propos

« Ma méthode d'écriture, c'est de regarder les choses sans indulgence, avec cruauté s'il le faut, et d'insister jusqu'à ce qu'apparaisse le côté comique de ces choses... Je pousse le vice jusqu'à exiger de mon éditeur qu'il inscrive le mot roman sur la couverture de mes livres. Mais le réel est une eau qui s'infiltre partout. »
Ainsi Christophe Donner nous parle-t-il de son dernier livre. Alors, vrai roman ou fiction apparente ? Bang ! Bang ! montre Martine Victoire dans tous ses états : une héroïne du cinéma populaire qui jure comme un charretier, s'ouvre les veines, boit jusqu'à en oublier les limites de la décence, ravage malgré elle sa famille et sombre dans des amours perdues. Le narrateur, mari désabusé de Martine Victoire, partage avec Christophe Donner sa passion hippique. Il décrit sans indulgence une coterie d'êtres humains qui tournent autour de Martine Victoire : un peintre misanthrope, un acteur adoré des jeunes tant pour sa beauté que par le supplice qu'on lui a infligé en lui enlevant un bras, une adolescente mûre qui accepte de voir sa mère, star déchue, dans les bras d'un pompiste trop beau... Mieux vaut aimer les chevaux.
Caustique, cruel, féroce, souvent très drôle, mais aussi d'une étrange tendresse, Christophe Donner poursuit ici la Comédie Humaine de nos contemporains.

Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles

  • Auteur(s)

    Christophe Donner

  • Éditeur

    Grasset

  • Distributeur

    ePagine

  • Date de parution

    24/08/2005

  • Collection

    Littérature Française

  • EAN

    9782246652397

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    280 Pages

  • Diffuseur

    Hachette

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Christophe Donner

Né à Paris en 1956, il est écrivain, journaliste, critique littéraire
et cinéaste. Il est l'auteur de nombreux récits pour la jeunesse publiés, pour la
plupart à l'École des loisirs. En tant que romancier il publie notamment : Un roi
sans lendemain, Vivre encore un peu, Bang ! Bang !, L'empire de la morale, tous chez
Grasset.

empty