Les Sirènes de Bagdad

Traduit de l'ARABE

À propos

Une descente aux enfers dans le gouffre irakien. Un plaidoyer pour le triomphe de l'humanisme.
" Le coup parti, le sort en fut jeté. Mon père tomba à la renverse, son misérable tricot sur la figure, le ventre décharné, fripé, grisâtre comme celui d'un poisson crevé... et je vis, tandis que l'honneur de la famille se répandait par terre, je vis ce qu'il ne me fallait surtout pas voir, ce qu'un fils digne, respectable, ce qu'un Bédouin authentique ne doit jamais voir - cette chose ramollie, repoussante, avilissante, ce territoire interdit, tu, sacrilège: le pénis de mon père... Le bout du rouleau! Après cela, il n'y a rien, un vide infini, une chute interminable, le néant... " Connu et salué dans le monde entier, Yasmina Khadra explore inlassablement l'histoire contemporaine en militant pour le triomphe de l'humanisme. Après Les Hirondelles de Kaboul (Afghanistan) et L'Attentat (Israël; Prix des libraires 2006), Les Sirènes de Bagdad (Irak) est le troisième volet de la trilogie que l'auteur consacre au dialogue de sourds opposant l'Orient et l'Occident. Ce roman situe clairement l'origine de ce malentendu dans les mentalités.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Yasmina Khadra

  • Éditeur

    Julliard

  • Distributeur

    ePagine

  • Date de parution

    20/12/2012

  • EAN

    9782260018018

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    233 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    2 161 Ko

  • Diffuseur

    Editis-Interforum

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

    2.0.1

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

Yasmina Khadra

Yasmina Khadra est né en 1955 aux portes du Sahara algérien. L'armée dans laquelle il officie se situant aux antipodes de la vocation littéraire, la carrière militaire de Yasmina Khadra sera jalonnée de déboires et de déconvenues. Descendant d'une longue lignée de poètes, son amour pour la langue française l'aidera à s'accrocher à son rêve d'enfant : devenir écrivain. Pour échapper à la censure militaire, il écrira pendant onze années dans la clandestinité. Yasmina Khadra sont les deux prénoms de son épouse. Ils le feront connaître dans le monde entier. Consacré à deux reprises par l'Académie française, salué par des prix Nobel, Yasmina Khadra est traduit dans une cinquantaine de pays et a touché des millions de lecteurs. Soutenu par son large lectorat sans lequel il ne « serait que lettre morte », il nous démontre, de livre en livre, que « le plus grand des sacrifices, et sans doute le plus raisonnable, est de continuer d'aimer la vie malgré tout ».

empty